Le plus beau
0
Le plus beau
Posted by marie-maude - Tagged , ,

 

 

Mario Ramos, C’est moi le plus beau, Paris, École des loisirs, coll. Lutin Poche, 2008.

Une série d’activités pour le premier cycle du primaire

1- Avant la lecture

Vous commencez par demander aux élèves : « Connaissez-vous la phrase suivante :  Miroir, miroir, dis-moi qui est la plus belle? Ont-ils déjà entendu cette question-là dans un conte célèbre? Bien sûr, c’est une question qui revient à plusieurs reprises dans Blanche-Neige. Ensuite, c’est le moment de présenter un autre personnage qui aimait se faire dire qu’il était beau. Dans l’album de Mario Ramos, il y a un loup qui demande constamment s’il est le plus beau.

2- Pendant la lecture à voix haute

Pour que cette lecture soit dynamique et participative, demandez aux élèves de répondre : « c’est toi le plus beau », quand le loup pose la question : « Qui est le plus beau?

Vous faites alors la lecture de l’album jusqu’à la phrase « Merci, merci, cher public! ».

3- Activité à réaliser avant de lire la fin de l’histoire

Le loup a  rencontré plusieurs personnages connus, comme le Petit Chaperon rouge et les trois petits cochons. Mais qui d’autre pourrait-il rencontrer? Demandez aux élèves d’inventer une suite à l’histoire. Voici un exemple :

Le loup continue de se promener dans la forêt. Il sort un miroir de sa poche pour admirer son reflet. Mais tout à coup, comme il ne regarde pas où il va, le loup entre en collision avec_______­_________________. Après s’être excusé, le loup lui pose la question suivante :  « __________________________________________________________________? » « Alors, _______­____________ répond au loup : « ___________________________________________________________________. »

 

4-Lisez la dernière partie de l’histoire. C’est finalement un petit dragon que le loup rencontre. Mais la fin du texte est un peu brusque. L’image révèle un loup calciné, qui ne fera sans doute plus le fanfaron. Mais le texte n’en dit rien. En grand groupe, composez une (ou deux) phrase pour que le texte exprime ce que vit le loup, ce qu’il ressent ou ce qu’il pense. Par exemple : « Finalement, le loup […]. »

5-Après la lecture :

Réalisez avec les élèves une boite à mots doux et une boite à mots durs. Dans cette histoire, les personnages se font des compliments, mais ils disent aussi des choses moins sympathiques.  Retrouvez dans l’album ces compliments et ces mots blessants et répartissez-les dans les deux boites différentes.

 

0 commentaire(s)

No comments yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *